750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Afro Gourmet traiteur

Toute la richesse et les saveurs d'Afrique et d'Ailleurs - Siège Social 103 rue de Grenelle Paris 07

Le Brunch Afro-Gourmet

Ce 18 avril 2013, la météo est bonne sur l’ensemble de la France. Tout incite à sortir et manger sur le pouce sur les pelouses qui agrémentent certains espaces publiques parisiens. L’été s’est tellement fait désiré qu’il y a des gens que le beau temps a inspiré pour investir les espaces urbains sans doute pour commencer à préparer les peaux à un teint hâlé.

Mais il est d’autres esprits légèrement casaniers qui préfèrent les ambiances plus feutrées des bureaux des beaux quartiers parisiens à ses espaces verts publiques. Et il y a de bonnes raisons à cela. Afro-Gourmet le traiteur à l’option résolument métissée pour son approche gastronomique concocte pour le moment dans l’ombre et marque de son emprunte culinaire non pas les pelouses mais les bureaux où se nichent sans doute ses clients de demain. Installé depuis peu dans un des centres d'affaires dans Paris, en l’occurrence aux invalides, Afro-Gourmet investit doublement les lieux de son siège social ce fameux 18 avril plus que printanier pour proposer un brunch à ses voisins certes mais à des clients potentiels.

Au départ, comme tout, les négociations se font en coulisses s’agissant de la prestation. Une fois le menu retenu et la prestation validée, le compte à rebours est lancé. Et plus les jours passent plus la pressions monte car l’information du brunch proposé par la petite dame pétillante a filtré et quand elle croise les colocataires du centre d'affaires les questions se font précises et insistantes. C’est quand ? Et à quelle heure ? Qui sera là ? Que va-t-on manger ? La réponse est sempiternelle et tombe comme une recette dont Afro-Gourmet a le secret. C’est le 18 avril et ce sera une surprise…

Les derniers doutes évacués dans l’esprit créateur d’Aïcha Ballo, l’équipe se resserre autour d’elle pour produire il faut en convenir un menu digne d’un traiteur gastronomique sûr de son talent. Les mises en bouches sitôt proposées provoquent des échangent pour tenter de percer le mystère des ingrédients qui les composent. Suivent les plats un peu plus évidents à décrypter mais une part de mystère résiduel demeurent même si ici et là on entend des huumms d’approbation et de satisfaction des gourmets du jour.

D’aucun conseille de goûter à tel plat ou de se resservir telle mise en bouche. En position privilégiée j’entends dire ; « c’est vraiment bon ! Si elle n’est pas dans les meilleurs traiteurs dans les cinq ans qui viennent, c’est qu’il y a un souci quelque part ». De toute évidence la proposition culinaire plaît.

Il n’en reste pas moins que si ce métissage culinaire si cher à la créatrice séduit les palets, les ingrédients non identifiés gardent tout leur mystère. Et dans la plus pure tradition du pays de la gastronomie, les convives conquis pour la plupart réclament la Chef qui jusque là s’est faite discrète. Non pas parce qu’elle est occupée mais par timidité.

En charge de sa communication depuis fin janvier 2013, je déploie des trésors d’obséquiosité pour la convaincre de simplement venir expliquer ce que ses invités du jour mangent. Car tout a été soigneusement choisi, y compris le vin blanc d’un cépage Sud-Africain qui accompagnait ses agapes. Le rouge tenait également toute sa place.

Passé le moment d’hésitation, la raison prends le dessus. Mais l’effort est surhumain. Quelques explications s’échappent et malgré une perche tendue par mes soins le mystère des ingrédients pour certaines propositions de ce 18 avril reste entier. Sans doute une bonne ruse de traiteur envers des clients potentiels.

Cerise sur le gâteau, Nancy CAILLABET, Sweety Gourmandises http://sweety-gourmandises.com une amie pâtissière qui venait juste pour assister une consœur dans les métiers de bouche fait le surprise de venir avec ses créations (cupcake et fondant au chocolat surmonté de nappage style mont blanc) à elle qui ont eu double effet et ont clôturé le brunch dans le respect de la plus pure tradition de la gastronomie Française selon le triptyque Entrée Plat Dessert… et vins. L’option fromage a été reléguée aux oubliettes pour cette date et selon toute vraisemblance sans regret.

Mais à gager que pour les mois et les trois années qui viennent cette proposition de porter les plats, les goûts et les épices d’Afrique, d’Asie et des Ailleurs dans un savant et subtil métissage où l’équilibre des parfums et saveurs est à la fois visuel et gustatif, de la gastronomie Africaine trouvera une place dans cet espace culinaire non pas comme un traiteur de plus sur la place, mais comme une véritable contribution aux métiers de bouche et surtout aux plaisirs de la table.

Le 18 avril 2013 marque peut-être un tournant décisif dans cette marche en avant pour l’étape ultime d’Aïcha Ballo : L’ouverture de son premier restaurant.

Au regard de la satisfaction des gourmets installés au même Centre d'Affaire Parisien, tous les espoirs sont permis. Et c’est le pire qu’on peut souhaiter à cette Chef entreprenante et méritante à la fois.

Jean-Paul SOPPO, Altus Communication

Le Brunch Afro-Gourmet
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article